A peine les élections présidentielle et législatives terminées, tous les regards commencent à se tourner vers les élections municipales qui interviendront au printemps prochain.

Passé l'état de grâces, le gouvernement et les parlementaires vont désormais évaluer la totalité de leurs actes à l'aune des risques électoraux encourus localement.

Nous sortons d'une période où il ne s'est finalement pas passé grand chose (on discute avec Monsieur Thibaut, vous comprenez...) pour entrer dans une nouvelle période tintée d'immobilisme et de petites lâchetés pour que chacun puisse assurer sa propre réélection dans son canton ou dans sa ville.

En plus, les perdants ne seront pas sanctionnés, dixit Sarko !

Bref, pour les réformes z'en profondeur, dont celle de l'Etat, c'est râpé. Et tous ceux qui y ont cru un moment en sont déjà pour leurs frais ! La Gôôôche se frotte les mains, car, au delà de l'ouverture ..., le plus dur est passé pour elle. Elle escompte bien rééditer l'exploit des Régionales en infligeant une nouvelle et cuisante défaite à la droite. Les réformes tant attendues, elles, attendront...

Là où nous aurions besoin d'une vision à 10 ans pour sauver ce qui peut encore l'être, nos politiques n'ont pour horizon que leur prochaine réélection. C'est bien le drame de notre supposé démocratie où nombre de Maires, Députés ou Sénateurs vont se représenter pour un 4ème, 5ème, voire 6ème mandat !

Hélas, malgré le désastreux bilan cumulé de la maison France, 80% d'entre eux ont été ou seront réélus, pour peu qu'ils soient réinvestis par leurs parti.

Pourtant, pendant que tout ce petit monde est occupé à ses petites affaires, notre pays continue à prendre l'eau de toutes parts.

D'ailleurs tout le monde s'en fout : "l'Etat, c'est moi," disait Louis XIV. "L'Etat en faillite, c'est pas moi, c'est l'autre," répondent en choeur les Français.

Les gaulois ont le moral dans les chaussette, mais tout va très bien puisqu'on a battu les Blacks !!!

Caveant Consules !